Publication – Etude prospective à 2050 sur le développement des réseaux de chaleur – ADEME

L’ADEME publie ce jour une étude prospective à 2050 sur le développement des réseaux de chaleur et de froid.

Un développement ambitieux des réseaux de chaleur caractérisé par la multiplication de la longueur par 3 et un taux d’EnR&R >75% permettrait en 2050 :

  • la réduction des émissions annuelles de GES de 15 millions de teqCO2/an soit 12% des émissions actuelles du secteur du bâtiment résidentiel et tertiaire
  • la création d’emplois pérennes qualifiés et non délocalisables dont le nombre pourrait tripler d’ici à 2050 jusqu’à 57 000 emplois directs et indirects

… avec un cout public d’abattement de la tonne de CO2 des plus efficients entre 27 et 46 €/teqCO2 évitée par rapport à d’autres technologies.

La baisse tendancielle de la demande de chaleur induite par les actions d’efficacité énergétique dans le bâtiment et par l’augmentation progressive des températures provoquée par le changement climatique représente une opportunité pour atteindre des taux d’EnR&R élevés.

Les acteurs proposent 19 actions pour accélérer leur déploiement.

Pour en savoir plus : Etude et Synthèse