Parution de l’édition 2021 du Panorama de la chaleur renouvelable et de récupération

Le CIBE, la FEDENE, le SER et UNICLIMA, avec la participation de l’ADEME, publient la cinquième édition du Panorama de la chaleur renouvelable et de récupération. Ce bilan montre que malgré une augmentation de la production issue de sources renouvelables en 2020, notre pays confirme son retard, faute de mettre en œuvre les moyens nécessaires à un développement accru en la matière. Il s’agit pourtant de la clé de la décarbonation massive du secteur de la chaleur et de l’ensemble de la consommation énergétique nationale.

En effet, si la France n’a pas atteint l’objectif du Plan National d’Action (PNA) en faveur des énergies renouvelables, qui prévoyait que 33% de nos besoins de chaleur soient couverts par des sources renouvelables en 2020, il convient toutefois de noter une progression de 2 points de la part de chaleur renouvelable entre 2019 et 2020 (contre 0,9 point entre 2018 et2019). En 2020, la chaleur renouvelable représente ainsi 22,8 % de notre consommation finale brute de chaleur. Ce secteur constitue un enjeu majeur pour parvenir à la neutralité carbone en 2050 : la chaleur représente en effet près de 50 % de notre consommation énergétique et reste aujourd’hui très majoritairement produite par des énergies fossiles et importées, émettrices de carbone. Il est donc primordial que la dynamique observée cette année soit maintenue dans les prochaines, sans quoi il sera très difficile d’atteindre les objectifs de la LTECV (Loi de transition énergétique pour la croissance verte) et de la PPE (Programmation pluriannuelle de l’énergie), et donc de respecter les engagements climatiques de la France.

Lire le communiqué de presse du SER

Accéder à l’édition 2021 du Panorama

.