Cartographie des installations

Plusieurs cartographies sont générées pour illustrer la répartition géographique hétérogène des installations automatiques au bois. Elle peut s’expliquer de plusieurs manières : soutiens politique et financier, besoins en énergie, disponibilité de la ressource, culture forestière, professionnels,…

Ci-dessous, vous trouverez, ainsi :

  • Localisation individuelle des installations au bois de plus d’1 MW de puissance par gamme de puissance (de 1 MW à 2 MW, de 2 à 20 MW et supérieure à 20 MW)

Chaque installation de plus d’1 MW bois a été située sur le territoire métropolitain. Les informations précises sur chacune d’elles ne sont volontairement pas indiquées. Si vous identifiez une chaufferie manquante, n’hésitez pas à nous contacter.

Visualiser la répartition régionale des installations en nombre permet de percevoir le paysage global du développement et de la complémentarité des puissances en fonctionnement sur le territoire métropolitain. L’utilisation du prorata par nombre d’habitant permet d’éviter le biais « territoire régional vaste, donc grand nombre d’installations », notamment du fait de l’élargissement de certaines régions en 2016.
Ainsi, en nombre d’installations par million d’habitant, ce sont les régions Bourgogne- Franche-Comté, AURA et Grand est qui sont les plus pourvues avec, respectivement 832, 1 286 et 855 chaufferies en fonctionnement. Viennent ensuite les régions Nouvelle Aquitaine, Occitanie, Pays de la Loire, Bretagne et Normandie.
La répartition entre « petites/moyennes » (entre 50 et 999 kW) et « grosses » installations (≥ 1 MW) varie entre 56 et 92 % avec une moyenne de 79 %.

  • Cartographie des installations au bois de plus de 50 kW de puissance en puissance cumulée par région par million d’habitants (extrait de la réunion plénière du 31 mai 2017)

Visualiser la répartition régionale des installations en puissance cumulée permet de mieux localiser les fortes consommations de combustibles bois sur le territoire métropolitain. L’utilisation du prorata par nombre d’habitant permet d’éviter le biais « territoire régional vaste, donc forte puissance cumulée d’installations », notamment du fait de l’élargissement de certaines régions en 2016.
Ainsi, e puissance cumulée d’installations, ce sont les régions Bourgogne-Franche-Comté, Nouvelle Aquitaine et Grand est qui sont les plus pourvues avec, respectivement 681, 1 338 et 1 248 MW installées. Viennent ensuite les régions Normandie, Centre Val de Loire, AURA, Pays de la Loire et Bretagne.
La répartition entre « petites/moyennes » (entre 50 kW et 1 MW) et « grosses » installations (> 1 MW) varie entre 2 et 45 % avec une moyenne de 15 %.

Voici la légende de la cartographie ci-dessous :

Installations de plus de 20 MW de puissance bois
Installations de 2 à 20 MW de puissance bois
Installations de 1 à 2 MW de puissance bois