Analyse des technologies

État des lieux de la pyrogazéification du bois en France

Ce document dresse un état des lieux de la pyrogazéification du bois en France.
La gazéification du bois est une voie de transformation thermochimique du bois-énergie (correspondant à une partie seulement de l’ensemble plus vaste de la biomasse) en un gaz de synthèse (homogène). Les technologies de gazéification du bois sont nombreuses et varient selon l‘intrant, l’usage final ainsi que la puissance de l’installation. Selon le type de réacteurs et la valorisation souhaitée du gaz de synthèse, le traitement du gaz de synthèse doit atteindre certaines performances.
Aujourd’hui en France il existe une vingtaine de projets pour différentes applications. Les principaux freins au développement de cette filière en France restent le manque de cadre réglementaire spécifique pour la gazéification et la mise en place d’un contexte économique similaire à ceux des pays étrangers dans lesquels ce développement a eu lieu. Nous recommandons ainsi pour avoir une idée objective de la maturité de cette filière, en complément d’une analyse de données terrains des projets français, une analyse élargie de l’état des lieux à d’autres pays en Europe et au-delà où ces technologies fonctionnent depuis plusieurs années sur un nombre beaucoup plus conséquent d’installations de toutes tailles.
Rédacteur(s) : Commission REX du CIBE et contribution des acteurs de la filière pyrogazéification
Date de la première version : Juillet 2019
Date de la présente version : Novembre 2020
Référence : 2019-REX-4

Pour télécharger le document, cliquez ici.

Adéquation entre moyens de production et besoins en énergie, hydro-accumulation

L’exploitation d’une installation consiste à assurer, dans les meilleures conditions de performances, l’adéquation entre production d’énergie des équipements mis en place et besoins de l’installation, ceci à tout moment. Le travail effectué par la commission a été de dresser l’état des lieux des techniques mises œuvre pour répondre à cette exigence, avec un approfondissement de celle de l’hydro-accumulation, particulièrement intéressante au regard des possibilités de variation de charge d’une chaudière bois.
Rédacteurs : Pierre ESCHBACH (Energie Concept), Samuel RIALLAND (Atlanbois), Vincent PETER (Viessmann), Jean-Pierre TACHET (CIBE), Sylvain THOLLET (Girus), collectif
Référence : 2011-REX-5
Février 2012

Pour télécharger le document, cliquez ici.

Réduction des émissions d’oxydes d’azote issues de la combustion du bois en chaudière

Ce document dresse l’état des lieux et présente les perspectives en matière de limitation et de réduction des émissions d’oxyde d’azote dans les processus de combustion de bois en chaudière. Il détaille les technologies, donne les éléments techniques et économiques dans différentes gammes de puissances et fournit un aperçu des performances atteignables.
Rédacteurs : Jean-Pierre TACHET (CIBE), collectif
Référence : 2011-REX-2
Janvier 2012

Pour télécharger le document, cliquez ici.

Chaufferies bois en container

Ce document présente le concept des chaufferies bois en container, peu développé en France mais pratiqué dans certains pays européens, en analyse les spécificités, en définit les avantages et inconvénients et les conditions à satisfaire pour répondre aux besoins de certains segments du marché.
Rédacteurs : Jean-Pierre TACHET (CIBE), collectif
Référence : 2011-REX-1
Juin 2011

Pour télécharger le document, cliquez ici.

Condensation des fumées issues de la combustion du bois

Ce document présente les principes thermodynamiques et thermochimiques de la condensation des fumées ainsi que les technologies appliquées aux chaufferies bois, souligne les points de réflexion sur la condensation pour enfin conclure sur une évolution nécessaire des habitudes françaises.
Rédacteurs : Nicolas SEGLAS et Dominique PLUMAIL (CEDEN)
Référence : 2010-REX-1
Avril 2011

Pour télécharger le document, cliquez ici.

Synthèse des atouts et faiblesses des modes de dépoussiérage des fumées (multicyclone, électrofiltre et filtre à manches)

Description d’un multicyclone, d’un électrofiltre et d’un filtre à manches et analyse de leurs caractéristiques : efficacité sur les polluants gazeux, coûts d’investissement et d’exploitation, sensibilité aux hautes températures et à l’humidité, bruit, installation, encombrement…
Causes d’incendie des filtres à manches et recommandations de conception / exploitation pour les éviter.
Rédacteurs : Christophe PASCUAL (Cofely Cylergie), collectif
Référence : 2010-REX-1
Avril 2013

Pour télécharger le document, cliquez ici.