ACTUALITES

jeudi 31 mai 18
mardi 05 juin 18
mercredi 06 juin 18

Avril 2018 - Parution d'une nouvelle lettre d'informations !

Le 20 avril dernier est parue la dernière lettre d'informations du CIBE.

Elle vous fait part des dernières actualités de la filière et du CIBE :

  • Annonce du décès de Bruno de MONCLIN, Président du CIBE
  • Actualités de la filière
    • Focus :
      • Publication de la Stratégie Nationale de Mobilisation de la Biomasse
      • Cogénération - NOUVEAUX résultats de l'appel d'offres CRE 5 et prochaine date-limite
      • CCE - le propane taxé !
      • Appels à projets
    • Agenda
    • Revue de presse et publications
    • Actualités politiques et réglementaires
    • Actualités techniques
      • Nouvelles installations
      • Approvisionnement et ressources
      • Bilans régionaux
      • Réseaux de chaleur
    • Retour sur...
  • Actualités et vie du CIBE
    • Agenda du CIBE
    • Nouveaux adhérents
    • Revue de presse
    • Activités des commissions

Pour télécharger toutes les lettres d"informations, cliquez ici.

31 mai 2018 - Assemblée Générale et réunion plénière du CIBE au Carrefour International du Bois à Nantes (44)

9h30-12h : Assemblée Générale du CIBE

Exceptionnellement, l'Assemblée Générale 2018 du CIBE se tiendra à Nantes le jeudi 31 mai (le matin) à l'occasion du Carrefour International du Bois. L'élection du Conseil d'Administration sera, entre autres sujets, à l'ordre du jour.

Vous trouverez les candidatures des 25 candidats au sein des 5 collèges téléchargeables ci-dessous.

Voici la liste des candidats par ordre alphabétique de structures :

Collège 1

Collège 2

Collège 3

  • AMORCE (renouvellement) représenté par Serge NOCODIE – Vice-Président
  • ATLANBOIS représentée par Laura PAÏS – Animatrice régionale bois-énergie 
  • BIOMASSE NORMANDIE (renouvellement) représenté par Mathieu FLEURY – Directeur
  • ENERGIES 15 (renouvellement) représentée par Annick FABBI – Directrice et Animatrice Bois-énergie
  • PROPELLET France (renouvellement) représenté par Eric VIAL - Délégué général

Collège 4

  • ASSOCIATION TECHNIQUE ENERGIE ENVIRONNEMENT (ATEE) (renouvellement) représentée par Daniel CAPPE – Ingénieur chimiste, Energéticien et IAE de Paris
  • EEPOS (renouvellement) représenté par Eddie CHINAL – Dirigeant
  • FCBA INSTITUT TECHNOLOGIQUE (renouvellement) représenté par Philippe MONCHAUX – Directeur du Pôle Première Transformation et Approvisionnement
  • FORET ENERGIE RESSOURCES (renouvellement) représenté par Rémi GROVEL – Ingénieur forestier
  • INDDIGO (renouvellement) représenté par Gaëtan REMOND – Directeur associé

Collège 5

  • COMPTE-R. représenté par Bruno CHIEZE – Responsable du service commercial France et expert technique
  • CORIANCE (renouvellement) représenté par Sébastien MILORIAUX - Directeur des opérations
  • DALKIA (renouvellement) représenté par Dominique KIEFFER – Directeur des Affaires Publiques 
  • ENGIE COFELY (renouvellement) représenté par Thierry GENOUD – Directeur des achats bioénergies
  • FEDERATION DES SERVICES ENERGIE ENVIRONNEMENT (FEDENE) (renouvellement) représentée par Pascal ROGER – Président 

Pour vous inscrire à l'Assemblée Générale, merci de remplir le formulaire en ligne ICI.

12h00-13h30 Réunion plénière du CIBE

Suite à son Assemblée Générale au sein du Carrefour international du bois, le CIBE propose de mettre en valeur les actualités de la filière à travers 3 conférences :

  • Retour sur la saison de chauffe
  • Synthèse des recommandations sur le cahier des charges d'exploitation par la commission "Retour d'expériences conception, réalisation et exploitation des installations"
  • Point d'actualité de l'association "ECO-BOIS"

Pour vous inscrire à la réunion plénière, merci de remplir le formulaire en ligne ICI.

6 juin 2018 - MARSEILLE - AIX-EN-PROVENCE - Journée Technique "Réseaux de Chaleur"

Le CIBE organise le mercredi 6 juin 2018 à Marseille (13), dans le cadre du Propellet Event et en partenariat avec l'ADEME, Propellet, l'ATEE, et la SNCU, une journée technique intitulée :

Réseaux de chaleur au bois :
optimisation du fonctionnement estival
& utilisation des granulés de bois

Basée sur des retours d’expérience variés, cette journée s’articule autour de deux thématiques pouvant utilement se compléter l’une l’autre. Que vous soyez une collectivité locale, un syndicat d’énergie, un bureau d'étude, un opérateur énergétique, une structure d'animation bois-énergie..., cette manifestation sera pour vous l'occasion d'échanger autour d'éléments-clés d'un projet de réseau de chaleur au bois.

Elle se déroulera autour de deux temps forts :
  • une matinée d'interventions dans le cadre d’un atelier Propellet Event :
    • Développement et spécificités des réseaux de chaleur au bois en Provence-Alpes-Côte-d’Azur
    • Données de cadrage pour les thématiques de la matinée
    • Optimisation du fonctionnement estival d’un réseau de chaleur au bois (Dimensionnement du projet  & Exploitation de l’installation)
    • Retours d’expérience de l’utilisation de granulés de bois sur un réseau de chaleur (Réseau urbain multi-énergie, Réseau urbain bois, Réseau technique)
  • l'après-midi : la visite de de la chaufferie bois (2 x 8 MW bois, plaquettes) du réseau de chaleur d’Aix-en-Provence géré en délégation de service public par Engie Cofely

Vous pouvez consulter le programme ICI.

Inscrivez-vous en ligne sur ce lien.

Le CIBE recrute !

Le CIBE recrute un chargé de projet H/F.

Directement rattaché(e) à la Déléguée Générale, il/elle animera des groupes de travail composés d’adhérents industriels et collectivités (commissions), en vue de faire émerger des bonnes pratiques de valorisation énergétique.

Il/elle parvient, avec les commissions dont il/elle a la responsabilité, à des recommandations techniques et conduit ces initiatives auprès des acteurs de l’aval de la filière du bois-énergie. Concrètement, il/elle :

  • Organise les rencontres des commissions : fédère les acteurs, suscite l’intérêt et permettez l’émergence de solutions / bonnes pratiques sur les sujets définis
  • Met en valeur le travail des commissions : rédige des notes de positions et des avis techniques en concertation avec les professionnels ; met en forme, de façon claire et didactique, les méthodes et pratiques retenues
  • Partage le travail des commissions : intervient lors de conférences, journées techniques ou via les formations organisées
  • Fait grandir ses commissions : insuffle les futurs projets en réalisant une veille technique et règlementaire que il/elle fait circuler

Enfin, il/elle représente l’Association et défend la filière dans les débats et démarches auprès des Autorités (Ministères, Elus, Agences).

Pour en savoir plus et postulez, cliquez ici.

Cogénération - NOUVEAUX résultats de l'appel d'offres CRE 5 et prochaine date-limite

Nouveauté Mars 2018 : La liste des lauréats de la deuxième période de l'appel d'offres portant sur la réalisation et l'exploitation d'installations de production d'électricité à partir de biomasse (CRE 5) vient d'être annoncée par le Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire.

  9 lauréats ont été désignés pour le bois-énergie pour un volume de 50,42 MW :

  • 7 installations bois-énergie de moins de 3 MW pour un volume de 9,44 MW (pour 10 MW appelés)
  • 2 installations de bois-énergie de plus de 3 MW pour un volume de 40,98 MW (pour 40 MW appelés)


Les installations des lauréats seront soutenues par un complément de rémunération garanti pendant 20 ans. Un projet bois-énergie bénéficiera du bonus destiné à soutenir les structures ayant recours à l'investissement participatif.
Les installations produiront de l’électricité renouvelable pour un volume total de 400 GWh par an et de la chaleur renouvelable à hauteur de 1 000 GWh par an.

Le tarif moyen pour l'ensemble des lauréats, pondéré par la puissance des installations, est de 122,5 €/MWh, équivalent à celui de l'année dernière.

Date-limite de la 3ème période : 31 août 2018.
Pour consulter l'appel d'offres, cliquez ici.

Pour rappel :

Ségolène ROYAL a lancé en février 2016 un premier appel d'offres pour les filières bois énergie et méthanisation portant sur une période de trois ans afin de donner de la lisibilité aux industriels. Celui-ci porte sur un volume annuel de 50 MW de nouvelles installations bois énergie de plus de 300 kW, et un volume annuel de 10 MW de nouvelles installations de méthanisation de plus de 500 kW.
Pour la première période, 41 dossiers de candidature ont été reçus, pour une puissance totale de 156 MW. Tous les dossiers transmis étaient complets et la CRE les a instruits en fonction du prix de vente de l'électricité proposée, de la qualité de l'approvisionnement, de l'efficacité énergétique et de la performance matière de qualité de l'air.
Sur cette base, Ségolène Royal désigne 14 projets lauréats : 12 projets pour le lot bois-énergie et 2 projets de méthanisation. Ils soutiendront un investissement de plus de 170 millions d'euros et produiront au total 480 MWh d'électricité renouvelable par an.

Pour télécharger le comité de presse, cliquez ci-dessous.
Communiqué de presse - Mars 2017

Publication de la Stratégie Nationale de Mobilisation de la Biomasse

Le 26 février 2018, a été publié l'arrêté portant sur la Stratégie Nationale de Mobilisation de la Biomasse (SNMB).
Le CIBE retient les messages en accord avec ses prises de position sur l'"articulation" des usages du bois (pages 23, 28,31 et 41), la prise en compte des déchets verts comme combustibles (page 72) et l'animation nécessaire au développement de filière bois-énergie locales cohérentes. Il note la mention importante et intéressante de la neutralité carbone (page 25), la préservation des sols (page 33) et de la biodiversité. Ces différents points sont particulièrement importants à noter et diffuser au sein de la filière.


Pour en savoir plus, consultez :

AAP Fonds Chaleur 2018 - Nouveau Cahier des charges

En mars 2018, l'ADEME a publié le nouveau cahier des charges de l'Appel à Projets (AAP) Fonds Chaleur.

Au niveau de la fiche biomasse énergie pas de modification structurelle, mais uniquement quelques mises à jour :

  • Passage de tep en MWh (ajustements de seuils et forfaits)
  • Mise à jour des référentiels biomasse
  • Taux minimum de plaquettes forestières
  • Qualité de l'air (Valeur Limite d'Emission des oxydes d'azote)

Une fiche dédié aux investissements approvisionnement biomasse a été créée.

Pour en savoir plus, consultez la page dédiée.

15-16 mars 2018 - GRENOBLE (38) - Salon Bois Energie

Le CIBE a été présent les 15 et 16 mars 2018 au Salon Bois Energie à GRENOBLE (38).

Cela a été une nouvelle occasion au sein de son stand (n° D138) :

  • de présentation de ses actions et travaux
  • d'échanges entre adhérents et partenaires
  • de rencontres avec le réseau des animateurs bois-énergie

Détail de la présence des animateurs bois-énergie sur le stand du CIBE :

  • Jeudi 15 mars

12h-14h : Maylis PORTE des Communes forestières PACA
14h-16h : Christophe BIGEREL du Centre Régional des Energies Renouvelables (CRER) de Nouvelle Aquitaine

  • Vendredi 16 mars

10h-12h : Valérie BORRONI d'Auvergne-Rhône-Alpes Énergie Environnement (AURA-EE)
12h-14h : Laura PAIS d'Atlanbois (Pays de la Loire)

Pour en savoir plus sur les missions des animateurs bois-énergie et consulter leurs coordonnées par régions, cliquez ici.

Le CIBE a proposé également des conférences en lien avec l'actualité de la filière :

  •  Jeudi 15 mars 10h-10h30 : Installations de combustion et directive européenne « Medium Combustion Plant ou MCP» : l’évolution imminente de la réglementation française ICPE, rubrique 2910 par Jean-Marc BERTRAND (Chef de projets, CIBE) et Samuel PETIT (Responsable technique, FEDENE)
  • Jeudi 15 mars 10h30-11h : Dernières évolutions de la Contribution Climat Energie (CCE) – Quels impacts sur les projets bois-énergie ? par Stéphane COUSIN (Chargé de mission, CIBE)
  • Jeudi 15 mars 11h15-12h : Table ronde « Quelles évolutions des aides et de la fiscalité en 2018 ? » avec Valérie BORRONI - Animatrice, Auvergne Rhône-Alpes Energie Environnement, David BREMOND – ADEME, Stéphane COUSIN – CIBE, Eric VIAL – PROPELLET et Jérôme BUFFIERE – ALEC de la métropole grenobloise
  • Jeudi 15 mars 14h-15h : Projet d'évolution de la norme biocombustible ISO 17 225 par Matthieu CAMPARGUE (Directeur, RAGT énergie), Clarisse FISCHER (Déléguée Générale, CIBE), Matthieu PETIT (Chargé de mission bois-énergie, FIBOIS Drôme-Ardèche)
  • Vendredi 16 mars 11h30-12h : Animation bois-énergie - Des acteurs locaux à vos côtés dans le montage de vos projets : les aides financières, l’accompagnement technique et le suivi des installations par Julien ALLIROT (Chargé de mission performance énergétique, AGEDEN), Gaël BOGOTTO (Chargé de mission, ALEC de la métropole grenobloise) et Elodie PAYEN (Chargée de mission, CIBE)

Tous nos supports de présentation sont en ligne sur cette page.

Sur ce lien, l'interview de notre nouvel adhérent "Chaleur Qualité Bois +" suite à l'obtention d'une distinction dans le cadre du concours de l'innovation.

Lien pour accéder au site internet du Salon Bois Energie dont tous les résultats du concours de l'innovation : http://www.boisenergie.com/

Formation à distance "MOOC" sur le granulé - PROPELLET FRANCE

Depuis février 2018, l'association "Propellet France" propose une formation numérique (ou "MOOC"), gratuite et libre d’accès, sur le chauffage au granulé de bois. Pour développer vos connaissances sur ce combustible, la conception des installations, la maintenance et l'exploitation des chaufferies et bénéficier de retours d'expériences, n'hésitez pas à visionner les différents chapitres dédiés de quelques minutes chacun.
Par ailleurs, de nombreux adhérents du CIBE y interviennent et notre modèle de contrat d'approvisionnement est particulièrement mis en valeur.


Pour qui ? Cette formation est dédiée aux bureaux d’études, maîtres d’œuvres, architectes et tous les autres professionnels.

Pourquoi ? Cette formation a pour objectif de faciliter la prescription du chauffage au granulé de bois par des cours théoriques et des retours d’expérience.

Au total : 1h30 de formation théorique + des reportages + des témoignages.

Nous vous invitons à suivre cette formation et à la relayer au bureaux d’études et professionnels intéressés.

Pour consulter le MOOC, cliquez ici.

19-21 juin & 11-13 décembre 2018 - Formation ENERBOIS co-organisée par le CIBE et METROL

Intitulée "ENERBOIS", cette formation sur trois journées, a été montée en partenariat avec le cabinet Métrol. Elles donnent l'occasion pour le CIBE et ses adhérents de transmettre leur expertise dans le domaine du montage de projets de chaufferies bois.

Déjà plus de 100 stagiaires ont bénéficié de cette formation et ont exprimé leur satisfaction. Forte de ce succès, l'aventure est renouvelée les 19-21 juin & 11-13 décembre 2018. Cette formation répond aux exigences formation à la qualification "Reconnu Garant de l'Environnement" ou RGE.

La présentation, le programme pédagogique et le bulletin d'inscription de cette formation sont en téléchargement sur cette page du site internet du cabinet METROL.

9-10 octobre 2018 - "ADOBOIS" - NOUVELLE Formation sur le suivi des performances des installations au bois - CIBE/METROL

Environ 6000 chaufferies bois sont en service à ce jour sur le territoire national. Après la mise en service et l'inauguration, l'exploitation au quotidien s'organise. Qu'en est-il vraiment quant aux performances du système, tant au niveau de la combustion, que du traitement des rejets (fumées, cendres...), et de la qualité de la livraison de chaleur ? Comment mieux organiser l'exploitation et la maintenance d'une chaufferie bois, afin d'optimiser les performances, la qualité de l'énergie utile livrée au client, le bénéfice environnemental et la rentabilité globale du projet ?

Pour répondre à ces enjeux, le CIBE et le Cabinet METROL ont une formation dédiée depuis 2017 intitulée « ADOBOIS ». Elle aura lieu :

9-10 octobre 2018 à Paris

Elle s'adresse aux professionnels souhaitant acquérir ou parfaire une connaissance méthodologique et pratique de l'exploitation, de l'entretien et de la maintenance d'une chaufferie bois-énergie. ADOBOIS est une occasion unique de connaître les règles de l'art, de l'audit, du diagnostic et de l'optimisation d'une installation, tant sur les aspects techniques, que règlementaires, financiers, économiques et environnementaux.

Pour en savoir plus, téléchargez la présentation et bulletin d'inscription sur le site du cabinet METROL sur cette page.

3-5 septembre 2018 - FORMATOUR Bois-énergie Finlande

Bois-énergie collectif et industriel
Technologies et pratiques innovantes
pour la production de chaleur et d'électricité en Finlande
du 3 au 5 septembre 2018

Cette formation en Finlande sur trois journées initiée en 2017, montée en partenariat avec le cabinet METROL, donne l'occasion de former des professionnels souhaitant acquérir ou parfaire une connaissance théorique, méthodologique et pratique des acteurs et des clés de la dynamique de développement du bois-énergie collectif et industriel au travers de l'exemple de la Finlande.

Pour télécharger la plaquette de présentation, le bulletin d'inscription et le programme pédagogique, consultez sur cette page du site internet du cabinet METROL.

Contexte

La biomasse forestière est la source d'énergie la plus importante en Finlande, plus importante que fuel ou nucléaire ou charbon.
En 2016, la consommation de bois-énergie (chaleur et cogénération) y était de 37,2 TWh soit une augmentation de 6 % par rapport à 2015. (Source : LUKE)
Au total, la Finlande fait partie aujourd'hui des pays européens qui affichent les objectifs les plus élevés en termes de développement des énergies renouvelables.
En 2020, leur part devrait atteindre 32,9% dans la consommation électrique et 47,5 % pour le chauffage et la climatisation, contre respectivement 27% et 33 % pour la France. De plus, cette évolution se fait sans que les prix de l'électricité n'explosent. Les tarifs électriques industriel et domestique sont en effet parmi les plus faibles d'Europe. (Source : Institut Choisel)
Pour bénéficier du savoir-faire et des compétences de nos voisins finlandais, le CIBE et le Cabinet METROL propose donc une formation de 3 journées en Finlande du 3 au 5 septembre 2018.

Carte mondiale des EnR françaises

Le Syndicat des Energies Renouvelables et l'ADEME ont réalisé une carte mondiale des EnR françaises.
A ce jour la plateforme recense près de 90 réalisations (dont 4 dans le domaine des bioénergies) dans plusieurs filières EnR, représentant environ 5 milliards d’investissement pour 3 000 emplois crées.
Pour consulter la carte, cliquez ici.

Cette cartographie interactive bilingue est ouverte à toute entreprise française appartenant aux catégories suivantes : centres de R&D, ingénieries, porteurs de projet, fournisseurs de matériel, financement et entretien/maintenance. Elle est réservée aux acteurs français dont le siège social est sur le territoire français ou qui dispose d’une unité de fabrication implantée sur le territoire français. Les acteurs recensés devront être en mesure de présenter à l’export une production matérielle ou immatérielle réalisée sur le territoire naional.
L’identification des réalisations portées par des entreprises françaises s’effectue au fil de l’eau. Pour contribuer à ce recensement et faire figurer un de vos ouvrages, vous pouvez contacter Charlene BARNET - charlene.barnet@enr.fr

 

15 mai 2018 - Journée d'études annuelle du CITEPA

Le CITEPA organise sa journée d'études annuelles le mardi 15 mai 2018 à PARIS 8 intitulée "2018 : Les composés atmosphériques de l'azote (NOx, NH3 et N2O) : des défis à court terme".

Contexte

La France a publié son Plan national de réduction des émissions de polluants atmosphériques (PREPA) en mai 2017. Ce plan doit permettre de limiter considérablement le nombre de dépassements des valeurs limites de qualité de l'air en NO2 dès 2020 (18 zones géographiques ou villes encore concernées en 2018) et réduire les émissions.
Un arrêt du Conseil d'Etat du 12 juillet 2017 enjoint cependant à l'Etat de prendre d'ici le 31 mars 2018 toutes les mesures nécessaires pour que soient respectées les normes de qualité de l'air dans le délai le plus court possible. Des feuilles de route dans les zones concernées par les dépassements sont en cours de mise au point par les préfets. La Commission européenne a convoqué, en janvier 2018, neuf Etats membres dont la France à un sommet ministériel sur la qualité de l'air. Ces Etats membres ont déjà reçu un avis motivé.
La prochaine étape en l'absence de mise en œuvre de mesures adéquates serait la saisine de la Cour de Justice de l'UE par la Commission européenne. Va-t-on pouvoir relever le défi du respect des valeurs limites de concentration et de la réduction des émissions des composés de l'azote ?
La Journée d'études du CITEPA du 15 mai prochain permettra de faire le point sur la question.

Programme

Parmi les intervenants figureront (sous réserve de confirmation) des représentants du Ministère de la Transition écologique et solidaire, du Ministère de l'Agriculture, de la Commission européenne (DG Environnement), de l'ANSES, du CNRS, de l'IFPEN, ainsi que des collectivités territoriales et des organisations professionnelles.

Programme et inscription sur : https://www.citepa.org/fr/journee-etudes

Chauffage au bois domestique et qualité de l'air - Etude & note de synthèse

Le Syndicat des EnR a édité en avril 2018 une nouvelle note de synthèse sur le chauffage au bois domestique et la qualité de l’air en France. Ce document a pour but de résumer la problématique, fournir des chiffres et argumentaires pour réagir sur ce sujet. Il a également vocation à pouvoir être transmis si besoin aux journalistes et autres instances de décision sur sujet de plus en plus important pour la filière.
Pour télécharger la note de synthèse, cliquez ici.

Vous trouverez par ailleurs le rapport final de l’étude Identech de mars 2018 de l'ADEME sur l’identification des technologies existantes permettant de diminuer les émissions polluantes des foyers domestiques, avec prise en compte de différentes allures de fonctionnement – Application de ces technologies sur deux appareils.

Bilan comptable de la Forêt de 2007 à 2014

Les comptes de la forêt sont un outil européen décliné en France pour répondre aux besoins spécifiques nationaux et notamment fournir des bilans comptables et économiques. Ils permettent de situer la France en termes de ressource forestière et d’économie liée à la forêt et aux filières qui en découlent. L’important travail de mise en cohérence et de structuration de l’information permet également aux décideurs publics de disposer d’un outil de suivi annuel et transversal sur la forêt et la filière bois. Les résultats proposés ici sur la période 2007-2014 soulignent le potentiel analytique des comptes de la forêt et leur caractère évolutif.

Pour télécharger la publication "Datalab", cliquez ici.

Cour des comptes - Rapport sur le soutien aux EnR

Le 28 avril 2018, la Cour des comptes a établi un rapport sur le soutien aux énergies renouvelables.

Pour le télécharger, cliquez ici.

Construction de logements - Résultats à fin février 2018

En un an, de mars 2017 à février 2018, 504 800 logements (en données brutes) ont été autorisés à la construction et 427 300 logements ont été mis en chantier, soit une augmentation respectivement de 8,0 % et 12,5 % par rapport à la même période, un an plus tôt (de mars 2016 à février 2017).
Au cours des trois derniers mois, de décembre 2017 à février 2018, les autorisations de logements à la construction en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO) progressent de 5,2 % par rapport aux trois mois précédents, après s'être contractées de 3,3 %.

Pour accéder à la publication du Ministère, cliquez ici.

Emmanuel MACRON en visite dans une scierie vosgienne

Le 18 avril, le Président de la République a visité une scierie dans les Vosges. Lors d'une interview pour France 3 Lorraine, il s'est exprimé sur les défis à relever au sein de la filière et a mentionné un projet de cogénération local et l'énergie de façon générale comme mode de valorisation de cette ressource.

Pour consulter l'interview sur "youtube", cliquez ici.

4-8 juin 2018 - BELGIQUE - Semaine européenne de l'énergie durable

La 13ème édition de la Semaine européenne de l’énergie durable (EUSEW) - l’événement phare de la Commission européenne pour la promotion d'une énergie propre, sûre, et efficace pour l'Europe - se tiendra du 4 au 8 juin à Bruxelles.

Pour accéder au site internet dédié, cliquez ici.

4-5 juin 2018 - PARIS - La recherche au service de la transition énergétique

Les 4 et 5 juin, l’ADEME et l’ANR vous donnent rendez-vous pour participer aux journées R&D « La Recherche au service de la transition énergétique » Organisées conjointement par deux agences de financement de la recherche et de l’innovation, ces journées présenteront les travaux en cours et les résultats dès à présent obtenus et valorisables dans le cadre d’actions de mise en œuvre de la transition énergétique. Elles permettront également un partage de connaissances et d’expériences entre des acteurs académiques, institutionnels, acteurs privés, collectivités…

Pour en savoir plus, cliquez ici.

21-23 juin 2018 - BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE - Salon Euroforest

Le CFBL (coopérative forestière) et FIBOIS Bourgogne-Franche-Comté (interprofession forêt-bois de Bourgogne-Franche-Comté) organisent le Salon forêt-bois "Euroforest" du 21 au 23 juin 2018 à Saint-Bonnet-de-Joux (71).

Pour accéder au site internet dédié, cliquez ici.

AMI "Dynamic bois" - Bilan intermédiaire

En septembre 2017, l'ADEME a publié un bilan intermédiaire de l'Appel à Manistation d'Intérêt (AMI) "Dynamic Bois". Ce document de 10 pages détaille les projets validés et leur état d'avancement chiffré.

Téléchargez le document en cliquant ICI.

Parution d'un guide sur la praticabilité des parcelles forestières

En décembre 2017, le Guide « Pratic’sols – Guide sur la praticabilité des parcelles forestières » (coordination FNEDT-ONF) contient des informations/recommandations pratiques visant à limiter les risques de tassement et de dégradation des sols forestiers. Il se compose de quatre parties :

  1. Pourquoi parler de praticabilité ?
  2. Recommandations
  3. Pour en savoir plus…
  4. Lexique desserte et cloisonnement

A destination des acteurs de la filière (entrepreneurs de travaux, conducteurs, gestionnaires forestiers, propriétaires, industriels…), ce Guide apporte des éléments d’appréciation sur la praticabilité des sols. Répondant à une problématique nationale, il aborde la question de la mobilisation des bois et de la préservation des sols dans un cadre global : gestion forestière, desserte, conditions de mise en marché des bois, organisation puis réalisation du chantier…

Ce Guide a bénéficié du soutien financier de l’Interprofession nationale France Bois Forêt et de l’apport technique du FCBA et du CNPF-IDF.

Pour télécharger le document, cliquez ici.

Février 2018 - EIP AGRI - Mobilisation de la biomasse forestière - Rapport final

Le "groupe focus" européen EIP AGRI a édité en février 2018 son rapport final sur la mobilisation de la biomasse.

Pour télécharger le document en anglais, cliquez ici.

Mars-juin 2018 - Débat public PPE

La Commission Nationale du Débat Public organise du 19 mars au 30 juin 2018 un Débat public sur la Programmation Pluri-annuelle de l'Energie (PPE)).


Permettre la participation de tous au processus d’élaboration de la PPE

Certains grands projets d’aménagement et certains plans et programmes de niveau national peuvent faire l’objet d’un débat public s’ils présentent de forts enjeux socio-économiques et s’ils ont des impacts significatifs sur l’environnement et l’aménagement du territoire.

Dans le cas d’un plan ou programme de niveau national tel que la PPE, le débat public porte sur :

  • ses objectifs,
  • ses principales orientations,
  • les enjeux socio-économiques qui s’y attachent,
  • ses impacts sur l’environnement et l’aménagement du territoire.


Le débat public est un moment important. Il doit permettre à chacun d’avoir accès à une information complète afin de pouvoir participer au débat et formuler ainsi un avis éclairé. C’est une étape essentielle dans le processus de prise de décision sur le plan et programme par l’autorité chargée de son approbation.

Le débat public n’est ni un référendum ni un sondage d’opinion, il permet l’expression de points de vues argumentés et leur prise en compte par l'ensemble des participants.

Le débat public sur la PPE est organisé et animé par une commission particulière (CPDP) neutre et indépendante du maître d'ouvrage, l'Etat. À la fin du débat public, la CPDP rédigera un compte rendu et la CNDP dressera un bilan. Elles émettront des recommandations sur la poursuite de la participation du public mais ne donneront pas d’avis sur le contenu de la PPE.

Les objectifs

  • 1 - Informer le public sur la PPE
    La CPDP veille à ce que l’information apportée par l'Etat soit complète, exhaustive et objective. Ces informations portent sur les objectifs, les orientations, les enejux et les impacts de la PPE.
  • 2 - Permettre au public de s'exprimer
    La CPDP veille à ce que le public puisse participer au débat public dans les meilleures conditions. Elle veille à ce que les différents avis soient entendus et restitués et que les questions posées reçoivent une réponse pédagogique, exhaustive et argumentée.
  • 3 - Éclairer l'Etat, maître d'ouvrage de la PPE
    Pendant le débat public, les participants doivent pouvoir interpeller l'Etat. La PPE s’enrichira grâce à la participation du public. À la fin du débat public, et suite à la publication du compte rendu et du bilan, l’Etat - au travers du ministère de la Transition écologique et solidaire - indiquera les enseignements qu'il tire du débat public et la manière dont ils seront pris en compte dans la production du texte définitif. Voir notre page Contexte et enjeux du débat public PPE.

Pour les explications en 2 minutes en vidéo, cliquez ici.
Pour en savoir plus, consultez le
site internet dédié.

JOURNEES PORTES OUVERTES DES ENR - 25 ET 26 MAI 2018


Les 25 et 26 mai prochains auront lieu les Journées Portes ouvertes des énergies renouvelables, initiative portée par le SER et ses partenaires dans le cadre du Débat Public pour faire découvrir des sites EnR au grand public. Le site du débat public relaiera notre événement.
Plus d’une centaine de sites sont déjà inscrits et seront référencés sur le site internet qui sera mis en ligne début mai.
Si vous ne l’avez pas fait, il est encore temps d’inscrire vos sites grâce au formulaire accessible via ce lien (1 site = 1 formulaire).
Le but de ces journées est de faire découvrir les différentes filières à travers la diversité des technologies, le travail des équipes sur les installations et, bien sûr, de répondre aux interrogations du public.

AURA - Création d'un réseau de chaleur bois en financement coopératif

La commune de Lucinges (74), située dans l’agglomération d’Annemasse proche de Genève, accueille un premier projet citoyen de réseau de chaleur bois-énergie pour

approvisionner ses habitants et bâtiments communaux en chaleur renouvelable, issue du bois des forêts environnantes. 

ForestEner Lucinges distribuera 1100 MWh de chaleur chaque année, soit la consommation de 110 familles. Le réseau de chaleur amènera l'eau chaude produite aux bâtiments communaux, à trois ensembles résidentiels totalisant 52 logements, à des maisons individuelles et même à une brasserie de bière biologique !

La chaufferie sera équipée de deux chaudières bois à plaquettes. D'une puissance respective de 330 et 150 kW, elles assureront 90 % de la production de chaleur ; une chaudière d'appoint au fioul de 630 kW couvrira le reste. Une centrale solaire en auto-consommation est également prévue en toiture sur la chaufferie. 80 % du bois utilisé sera issu de forêts locales, dans un rayon de 30 km.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

12ème Colloque du CIBE - Le 30 novembre 2017 au Havre !

 

Le jeudi 30 novembre prochain au Havre (76), le Comité Interprofessionnel du Bois-Energie (CIBE) a organisé son colloque annuel intitulé :

Bois en fin de vie : Nouvel essor pour l'énergie !

Ce colloque a bénéficié du soutien de l'ADEME, de la Région Normandie, du Bois International, d'ECO-MOBILIER et d'HAROPA. Il était organisé en partenariat avec l'ATEE, Bioénergie promotion, la FEDENE, FEDEREC, le Syndicat des Energies Renouvelables/France Biomasse Energie et le programme européen BIOREG.

Il a été l'occasion de nombreux retours d'expériences de France et d'au-delà de nos frontières (Allemagne, Royaume-Uni) : ADEME, Biomasse Normandie, CEDEN, ECO-MOBILIER, ENORIS/Engie réseaux, FCBA, FEDENE, FEDEREC Palettes et bois, INDDIGO, LINEX Panneaux, MAITRéA, SRBTP, STEAG New Energies GmbH, SOPREMA, Suez Recyclage et Valorisation, Véolia France Recycling, VICAT, Wood Recyclers Association (WRA).

Pour en savoir plus, accéder au programme ainsi qu'aux présentations faites à cette occasion, cliquez sur ce lien.

Nouveauté : En parallèle de ce colloque, les professionnels proposant des équipements et compétences adaptés à la combustion des bois en fin de vie ont été mis à l'honneur et particulièrement les adhérents du CIBE. L'espace exposition du colloque accueillait notamment les constructeurs Bertsch Energy, Cogebio, KPA Unicon France, Leroux et Lotz, Scheuch et Vyncke, les approvisionneurs Biocombustibles SAS et ECOSYS, ainsi qu'HAROPA.

Commercialisation des réseaux - Journée d'études FNCCR

Cette journée d'études a eu lieu le 28 mars 2018.
"Si les paramètres techniques (dimensionnement du réseau, choix des productions…), administratifs (autorisations de travaux, ICPE…) et juridiques sont des éléments importants dans la structuration d’un projet et son développement, il en est un absolument essentiel : son développement commercial.
La présence d’un nombre suffisant de promesses d’abonnement signé est souvent l’élément déclencheur final et dimensionnant pour le lancement d’un réseau ou sa pérennité. Et dans ce cadre, l’interaction des acteurs du réseau avec les abonnés et usagers est essentielle pour assurer la réalisation d’un service public optimal.[...]"

Pour télécharger les supports, cliquez ici.

Note sur la biodiversité - CIBE

La prise en compte de la biodiversité est l’un des axes fondamentaux de la gestion forestière durable. La préservation de la biodiversité en forêt, en particulier la biodiversité dite ordinaire, relève de l’approche multifonctionnelle, qui constitue un principe directeur de la politique forestière française depuis la loi d’orientation sur la forêt de 2001. La diversité biologique, qu’elle soit génétique, spécifique ou écosystémique, est un élément essentiel pour l’adaptation des écosystèmes forestiers confrontés aux changements globaux, et notamment au changement climatique. La biodiversité est ainsi un facteur de résilience pour les forêts et un gage de maintien de leur productivité sur le long terme…

Le CIBE a élaboré une note en septembre 2017 pour clarifier sa position à ce sujet. Téléchargez-la ci-dessous.

2018-01-16 – Note information Biodiversité dif

Règlementation en chaufferie - Evolutions anticipées par la filière

Le Parlement et le Conseil de l'Union européenne ont adopté une nouvelle directive (dite « MCP » comme medium combustion plant) relative à la limitation des émissions de certains polluants dans l'atmosphère en provenance des installations de combustion de taille moyenne (entre 1 et 50 MW). Cette directive complète le dispositif déjà en place depuis 2010 pour les installations de puissance supérieure à 50 MW, visant à améliorer la qualité de l'air dans l'UE.
La directive fixe des valeurs limites d'émission pour 3 polluants (dioxyde de soufre, oxydes d'azote et poussières) ainsi que des règles à suivre pour le monoxyde de carbone.
La transposition de cette directive en droit national doit être faite d'ici décembre 2017 et concernera les installations de combustion nouvelles comme existantes avec toutefois, en principe, des délais de mise en conformité plus longs pour ces dernières.
Le Ministère de la Transition écologique et solidaire (Direction de l'énergie et du climat), en charge de la transposition, travaille depuis le début de l'année sur ce sujet et a reçu en mars dernier la FEDENE et le CIBE pour échanger sur les conditions et les impacts de sa mise en œuvre.
La FEDENE et le CIBE ont donc adressé au Ministère une note rappelant les points sur lesquels il convient d'apporter une attention toute particulière afin de déterminer les aménagements indispensables, dans les limites prévues par la directive, permettant aux filières de prendre en compte ces nouvelles exigences en évitant d'entraver leur mutation et leur développement. Pour le bois énergie cela concerne principalement les émissions de poussières et d'oxydes d'azote des unités de combustion de faible puissance.
La FEDENE et le CIBE espèrent vivement pouvoir, dans les semaines qui viennent, disposer d'éléments concrets sur ces questions leur permettant de porter un avis précis sur cette évolution règlementaire prochaine et les impacts qu'elle aura sur les différentes filières, tout particulièrement sur le bois énergie.

La FEDENE et le CIBE ont fait une contribution commune sur les projets de textes qui doivent être adoptés dans des délais brefs. Ces propositions et les évolutions à venir ont été présentées à l'occasion du Salon Bois Energie, vous pouvez consulter le support sur cette page.

Pour consulter une étude de Best énergies/Débat/Eoceth W&ES pour l'ADEME sur les impacts des évolutions règlementaires et les solutions existantes pour s'y adapter intituée "Retrofit d'installations biomasse", cliquez ici.

100 chaufferies automatiques au bois dans les Pyrénées Orientales !

La structure d'animation "Bois énergie 66" annonce le passage de la barre des 100 installations au bois sur son département des Pyrénées Orientales.

"Dans la continuité d’une dynamique engagée depuis plusieurs années, l’exercice 2017 est un bon cru.
Avec six nouvelles chaufferies automatiques au bois collectives, le total s’élève donc à cent unités en fonctionnement sur le territoire, soit plus de 56 MW bois et une consommation potentielle de 51 000 tonnes par an, tous combustibles confondus (bois déchiqueté et granulés).
A l’image des nouvelles installations mises en service courant 2017, le territoire se caractérise par une grande diversité, avec une implication des maîtres d’ouvrages publics comme privés et un large panel de bâtiments équipés."

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Guide "Prévenir les litiges avec les abonnés et les usagers des réseaux de chaleur" - FNCCR

Le dispositif de médiation entre les professionnels et les consommateurs d’énergie, renforcé notamment grâce à l’élargissement des compétences du Médiateur national de l’énergie, oblige les exploitants des réseaux de chaleur d’informer les abonnés de leur droit de saisine du médiateur. Ce dispositif permet aux parties de régler leurs litiges sans nécessairement engager de procédure contentieuse, laquelle peut s’avérer onéreuse et chronophage.

Prévenir les litiges avec les abonnés et les usagers des réseaux de chaleur est donc un aspect essentiel de la gestion du service public de distribution de chaleur. Ce guide, réalisé par la FNCCR en collaboration avec les services du Médiateur National de l’Energie, vise ainsi à apporter des éléments pratiques de mise en place d’un tel accompagnement.

Pour le télécharger, cliquez ici.

Le potentiel de développement des réseaux de chaleur en France métropolitaine - Observatoire des réseaux de chaleur

Le SNCU, en partenariat avec la FEDENE, a confié au bureau d’études Setec Environnement une mission d’évaluation du potentiel de développement des réseaux de chaleur en France.

Pour ce faire, une méthodologie spécifique aux besoins de l’étude a été développée :

  • elle repose sur une analyse des gisements de consommations d’énergie des populations résidentielles et tertiaires ;

  • elle s’inspire de la méthode utilisée en 2010 par les directions régionales et interdépartementales d’Ile-de-France de l’environnement et de l’énergie (DRIEE) et de l’équipement et de l’aménagement (DRIEA) pour appréhender le potentiel de développement des réseaux de chaleur franciliens, dans le cadre de l’élaboration du Schéma régional Climat, Air, Energie.

Ce travail a abouti à la réalisation de plus de 1 100 cartes, à l’échelle des régions, des départements et des intercommunalités de plus de 20 000 habitants, où est cartographié le potentiel maximal de développement des réseaux de chaleur. Ce potentiel apparaît considérable, quel que soit le territoire.

Pour visualiser et télécharger les cartes départemental du potentiel, inscrivez-vous gratuitement sur cette page.

Bilan énergétique 2016 de la France

Le Ministère de la Transition écologique et solidaire a publié en mars 2018 le bilan énergétique 2016 de la France.
Même s’il reste à un niveau historiquement élevé, le taux d’indépendance énergétique de la France métropolitaine baisse de deux points en 2016. En effet, la production primaire baisse de 4,8 % en raison d’arrêts prolongés de centrales nucléaires, tandis que la consommation primaire décroît plus modérément de 1,6 %. Compte tenu des températures moins douces en 2016 qu’en 2015, la baisse de la consommation primaire corrigée des variations climatiques atteint même 3,2 %. Elle trouve son origine à la fois dans la diminution des pertes de transformation (liée à celle de la production nucléaire) et dans celle de la consommation finale. Ainsi, si la consommation se stabilise dans les transports, elle baisse légèrement dans le résidentiel et, de manière plus marquée, dans l’industrie et le tertiaire à climat constant. La facture énergétique des ménages, malgré la hausse de leur consommation réelle, reste stable grâce à la baisse des prix du gaz et des produits pétroliers et au ralentissement de celui de l’électricité.
La consommation d’énergie primaire des départements d’outre-mer (DOM) s’élève à 3,6 Mtep, en hausse de 0,5 %.

Pour en savoir plus, consultez la page dédiée du site du Ministère.

AAP "Investissements d’Avenir - Réseaux Energétiques Optimisés" - ADEME


 Le présent Appel à Projets (AAP) s’intéresse à des solutions d’optimisation des réseaux énergétiques (électrique, chaleur, froid, gaz). A ce titre, il vise à promouvoir le développement de solutions innovantes de gestion et de régulation de ces réseaux, de leurs composants, des données qui en sont issues, ainsi que des éventuelles interactions et interfaces entre eux ou avec les sources de production en amont et les usages en aval par tous types de consommateurs. Pour ce faire, le présent AAP cible notamment l’intégration de technologies de l’information et de la communication aux réseaux énergétiques ainsi que le déploiement de solutions de stockage comme levier d’intégration et de valorisation de la production renouvelable. 

Ces solutions peuvent être de différentes natures et notamment technologiques, économiques, organisationnelles ou juridiques.


Afin de répondre à ces objectifs, les projets attendus pourront traiter des axes listés ci-après.

  • Axe 1 – Le réseau électrique
  • Axe 2 – Le réseau de gaz
  • Axe 3 – Les réseaux de chaleur et de froid
  • Axe 4 – Interaction entre réseaux

Cet AAP vise à financer des innovations, des démonstrateurs et des expérimentations pré-industrielles. Tous les projets déposés devront avoir pour objectif premier de répondre à la demande stricte d’un marché. Le degré d’innovation des solutions développées devra donc être fixé par le besoin du client. D’autre part, le coût global (investissement et exploitation) de la solution innovante sera calibré par la capacité financière des clients ou consommateurs finaux. Les marchés visés devront donc être rentables à terme. Ils devront être bien identifiés, caractérisés et quantifiés.

Dates-limites : 15 mai 2018, 21 septembre 2018 et clôture au 17 juin 2019

Pour en savoir plus, cliquez ici.

AAP "Investissements d’Avenir - EnR" - ADEME

« L’objectif de cet appel à projets (AAP) est d’accompagner le développement de projets dans le domaine des énergies renouvelables : biomasse énergie, solaire thermique et thermodynamique, géothermie, photovoltaïque, éolien terrestre et maritime, énergies marines renouvelables ainsi que des projets d’hybridation des différentes sources renouvelables. »

Cet AAP vise en particulier deux objectifs principaux :

La baisse du coût de production de l’énergie (Levelized Cost Of Energy) à terme, à travers le développement de nouveaux produits (biens et services) et l’amélioration de la fiabilité des systèmes de production d’énergies renouvelables ;
La réduction de l’empreinte environnementale des systèmes grâce à une amélioration des procédés de fabrication et à une optimisation de l’efficacité des technologies mises en œuvre.
Pour répondre à ces objectifs, les projets attendus pourront traiter des deux axes listés ci-après :

  • Axe 1 : Développement de briques technologiques innovantes
  • Axe 2 : Systèmes de démonstration

Dates-limites : 14 juin 2018, 25 octobre 2018 et clôture au 19 septembre 2019

Pour en savoir plus, cliquez ici.

AAP "Investissements d’Avenir - Mobilisation de la biomasse" - ADEME

Le présent appel à projets (AAP) a pour objectif de soutenir la mobilisation et la première transformation durable, éco-efficiente et économiquement performante, des ressources en biomasse.

Il répond notamment à un des enjeux majeurs identifiés dans la stratégie interministérielle de la bioéconomie et dans la stratégie nationale de mobilisation de la biomasse (SNMB). Avec le développement attendu des énergies renouvelables et des produits biosourcés dans les domaines des matériaux et la chimie, les entreprises et industries de transformation de la biomasse ont des besoins en quantité et en qualité satisfaisante pour garantir la pérennité et la rentabilité de leurs outils de production.

Si la biomasse est abondante en France et renouvelable, elle reste néanmoins actuellement limitée au regard de l’ensemble des besoins. La biomasse devra donc être mobilisée en optimisant l’articulation de ses usages et dans une stratégie de maintien de la durabilité de la ressource :

  • En assurant la pérennité des ressources agricoles et forestières sur le long terme ;
  • En intégrant le changement climatique (évolution de la productivité, adaptation des systèmes de production agricoles et forestiers, stockage de carbone) ;
  • En produisant et mobilisant de la biomasse de manière éco-efficiente.

Le périmètre du présent AAP concerne la production de nouvelles ressources, la récolte et la première transformation de la biomasse jusqu’à l’entrée du process de transformation final (matériaux, chimie, énergie), en intégrant toutes les étapes de logistique et de préparation.

Le présent AAP vise à financer des projets de démonstration, dits « expérimentation » ou « démonstrateur », pouvant aller jusqu’à des mises en œuvre à l’échelle 1.

Les projets attendus devront répondre à au moins l’un des quatre axes suivants :

  • Axe 1 : Filière forêt-bois (sylviculture et première transformation du bois)
  • Axe 2 : Biomasse agricole et les co-produits des industries agro-alimentaires
  • Axe 3 : Ressources en biomasse des espaces verts et naturels
  • Axe 4 : Productions de nouvelles ressources en biomasse

Cet AAP vise à financer des innovations, des démonstrateurs et des expérimentations pré-industrielles. Tous les projets déposés devront avoir pour objectif premier de répondre à la demande stricte d’un marché. Les marchés visés devront donc être rentables à terme. Ils devront être bien identifiés, caractérisés et quantifiés.

Dates-limites : 15 novembre 2018, 14 mai 2019 et clôture le 14 novembre 2019.

Pour en savoir plus, consultez la page dédiée.

SSD des emballages en bois - Offre ECO-BOIS

Compte tenu de l'enjeu et la nécessité d'une mise en œuvre très rapide du dispositif de sortie de statut de déchet afin d'assurer la continuité de l'usage des broyats d'emballage en bois comme combustible, le CIBE, la FEDENE, la FEDEREC, la FNB et le SER‐FBE ont décidé de poursuivre leur action afin d'assurer un accompagnement aux producteurs de combustibles bois.

Un travail important a donc été réalisé pour mettre en place une offre de services nécessaires à la mise en œuvre harmonieuse et efficace du dispositif. Il permet à tous les opérateurs, ceux de petite taille comme ceux appartenant à de grandes structures (les non adhérents pouvant en bénéficier à des tarifs différents), de rapidement adapter leur organisation et obtenir la certification requise au titre de l'arrêté du 29 juillet 2014.

Les prestations proposées par ECO-BOIS sont les suivantes :

  • La mise à disposition d'un référentiel (mode opératoire) spécifique à la SSD emballages en bois et reconnu pour être conforme aux instructions de l'arrêté ministériel en ce qui concerne l'Assurance Qualité
  • Un kit d'outils SSD Bois à destination des plates-formes composé de fiches explicatives et de modèles de procédures à mettre en place
  • L'acquisition et le contrôle de la certification auprès d'organismes certificateurs accrédités COFRAC, retenus par Eco-Bois-Emballage à l'issue d'un appel d'offres
  • Un forum de discussion pour traiter le partage de l'information et les cas particuliers (plus de quatre-vingt opérateurs y sont déjà inscrits)

Pour en savoir plus, pour consulter et télécharger la liste et la cartographie des entreprises certifiées SELON LE REFERENTIEL ECO-BOIS/SSD Bois/01, la présentation de l'actualité d'ECO-BOIS, le détail des prestations et un formulaire de commande, cliquez ici.

 

jeudi 31 mai 18
mardi 05 juin 18
mercredi 06 juin 18