ACTUALITES

vendredi 25 septembre 20
  • CLER/Commune de Mené (22) - 10ème Rencontres nationales "Energies et territoires ruraux"

mardi 29 septembre 20
jeudi 08 octobre 20
vendredi 09 octobre 20
mardi 27 octobre 20
  • ATLANBOIS - CRAON (53) - Formation "Conduite de chaufferie bois en collectivités"

Publication du rapport de la député Anne-Laure CATTELOT - Mesures pour le bois-énergie

Dans le rapport de la député Anne-Laure CATTELOT, « La forêt et la filière bois à la croisée des chemins : l’arbre des possibilités » figurent plusieurs proposions de mesure pour le développement du bois-énergie :

  • Être très clair sur la priorité à donner à la chaleur renouvelable pour le bois énergie, sans pour autant fermer la porte à la cogénération quand elle est le fait d’installations à haut rendement, valorisant la chaleur produite, et utilisant du bois local. C’est le cas notamment quand cette cogénération est adossée à un outil industriel de transformation du bois dont les coproduits sont directement utilisables.
  • Rendre inéligible aux appels à projets CRE des projets de centrales comme celle de Gardanne et ne pas reproduire ce contre-exemple avec la reconversion de centrales à charbon. Favoriser l’installation d’une scierie auprès de la centrale de Gardanne dans le cadre du projet de territoire pour tirer bénéfice de synergies (utilisation directe des connexes, valorisation d’une partie de la chaleur perdue pour du séchage, infrastructures logistiques...).
  • Poursuivre le renforcement du fonds chaleur pour accompagner la réalisation des objectifs ambitieux de la PPE en matière de chaleur renouvelable.
  • Favoriser la valorisation des coproduits bois issus du recyclage en fin de vie des produits pour la production de chaleur renouvelable dans des installations de combustion.
  • Mettre en place des groupes de travail interministériels spécifiques sur le bois énergie, associant les entreprises, les ONG, l’Administration et les collectivités (par exemple avec une commission spécialisée du CSFB).
  • Étendre les aides du Fonds Air, proposé par certaines collectivités en collaboration avec l'ADEME, qui permet de remplacer un vieil appareil de chauffage (foyers ouverts et foyers fermés d’avant 2002) par un appareil très performant en en termes de rendement et d’émissions de particules (labellisés label Flamme verte 7 étoiles ou enregistrés dans le registre ADEME).

Egalement la concurrence des énergies fossiles est bien entendu susceptible de réduire l’utilisation du bois pour produire de la chaleur, d’autant que leur prix peut être conjoncturellement bas et freiner ainsi la dynamique de développement de la chaleur renouvelable. Une baisse des avantages fiscaux bénéficiant aux énergies fossiles serait donc un facteur favorable, avec :

  • Progression du fonds chaleur tel que prévu par la PPE pour accompagner le développement de la production de chaleur renouvelable à partir du bois.
  • Préserver le CITE forfaitaire pour les équipements bois énergie au-delà de 2020 pour les déciles 5 à 8 et l’étendre aux déciles 9 à 10. La modernisation et le développement du parc d’équipements domestiques est une priorité pour réduire la pollution et augmenter la part de chaleur renouvelable dans la consommation.
  • Mettre en place, pendant cinq ans, un taux de TVA à 5,5 % pour les combustibles bois performants (moins de 20 % d’humidité pour le bois bûche). La qualité d’un combustible est le garant d’un bon rendement et d’une pollution minimale. L’amélioration de la qualité des équipements est à maintenir mais a atteint une asymptote ; le principal facteur d’amélioration porte sur la qualité du combustible bois utilisé.
  • Mettre en place une aide à l’investissement pour des séchoirs permettant d’améliorer la qualité des bois bûche dans le cadre de la future programmation des crédits européens (FEDER).
  • Réduire les avantages fiscaux aux énergies fossiles et poursuivre la dynamique de taxation du carbone.
  • Soutenir fiscalement les réseaux de chaleur utilisant majoritairement de la chaleur renouvelable et de récupération, en ouvrant la possibilité aux collectivités territoriales et aux EPCI à fiscalité propre de voter une exonération de TFPB et de CFE.

L'ensemble du rapport est consultable ICI.

5 novembre 2020 à Lille - Prochain Colloque du CIBE

Dans un contexte énergétique en transition, le bois-énergie collectif et industriel, au cœur de cette transition, vous donne rendez-vous enfin en présentiel à l'occasion de son colloque annuel pour être vous-même acteur de la relance.

Le CIBE, avec le soutien de l'ADEME et de la Région Hauts de France, organise son prochain Colloque

le jeudi 5 novembre 2020 à Lille
sur la compétitivité de la première énergie renouvelable
le BOIS-ENERGIE

Le pré-programme est maintenant disponible sur cette page.

Avec les interventions de : AILE, AMORCE, ATEE, CEDEN, Chaleur Bois Qualité + (CBQ+), Débat/Best énergies, Engie Energie Services, FNCCR, France Chimie, INDDIGO et Kyotherm.

Évènement incontournable de la filière du bois énergie collectif et industriel, adressé aux différents acteurs : du porteur de projet, maître d'ouvrage ou professionnels de la filière, l'occasion unique de :

  • débattre/échanger à partir des retours d'expériences des professionnels et analyses des experts
  • de consolider le réseau des professionnels de notre filière

 

INSCRIVEZ-VOUS ICI

3-4 février 2021 - NANTES - Salon Bois Énergie

Le CIBE sera présent les 3 et 4 février 2021 au Salon Bois Énergie à NANTES (44), une nouvelle occasion :

  • de présentation de ses actions et travaux
  • d'échanges entre adhérents et partenaires
  • de rencontres avec le réseau des animateurs bois-énergie

Le CIBE proposera également des conférences en lien avec l'actualité de la filière.

Accéder au site du salon ICI.

Plan de relance - Dispositifs de soutien aux entreprises industrielles

Le 3 septembre, le Gouvernement a lancé son plan de relance avec 100 milliards d’euros pour redresser l’économie française en 2 ans. Dans le volet Écologie, on retrouve les mesures prises pour la filière bois énergie :

  • Rénovation énergétique
    • Rénovation des bâtiments publics
      • augmentation de la production de chaleur renouvelable
  • Décarbonation de l’industrie – Ouverture d’appels à projets pour soutenir la décarbonation de l’industrie
  • Transition agricole
    • Aider la forêt à s’adapter au changement climatique pour mieux l’atténuer
      • « Planter 50 millions d’arbres » en forêt
      • Plan de reboisement (150 M €) et de soutien à la filière bois (50 M €)
      • Soutien au reboisement de Création d’un fonds bois III – le fonds bois, géré par Bpifrance, intervient auprès des entreprises de transformation du bois et de celles du meuble
  • Bpifrance 
    • Nouveaux produits Climat de Bpifrance

La version complète du plan de relance est consultable sur cette page.
Les synthèses pour chaque volet sont consultables sur cette page du Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance.

Egalement le Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance a publié une brochure plus pédagogique sur les mesures du plan de relance spécifiquement destinée aux entreprises industrielles, consultable ICI, avec :

  • les informations synthétiques sur le dispositif (quel montant d’aide, quelles structures peuvent bénéficier, ..)
  • les liens en ligne
  • les points de contact utiles

L'ATEE et l'ADEME vous invitent à des webinaires d'information sur le "Plan de Relance: la Décarbonation de l’Industrie au cœur des dispositifs de soutien".

Ces webinaires présentent les initiatives conduites par l’Agence de la transition écologique d’ici à la fin 2020. Ils vous permettent d’échanger avec les intervenants de la Direction exécutive des programmes.

Les 3 webinaires de septembre sont complets.

FORMATOUR Bois-énergie Finlande - Date à définir

Bois-énergie collectif et industriel
Technologies et pratiques innovantes
pour la production de chaleur et d'électricité en Finlande
Date à définir avec vous !

Cette formation en Finlande sur trois journées initiée en 2017, montée en partenariat avec le cabinet METROL, donne l'occasion de former des professionnels souhaitant acquérir ou parfaire une connaissance théorique, méthodologique et pratique des acteurs et des clés de la dynamique de développement du bois-énergie collectif et industriel au travers de l'exemple de la Finlande.

Pour télécharger la plaquette de présentation et le programme pédagogique, consultez sur cette page du site internet du cabinet METROL.

Nous cherchons la meilleure période pour organiser cette formation de 3 jours, n'hésitez pas à nous contacter pour nous exprimer votre intérêt et votre disponibilité.

Contexte

La biomasse forestière est la source d'énergie la plus importante en Finlande, plus importante que fuel ou nucléaire ou charbon.
En 2016, la consommation de bois-énergie (chaleur et cogénération) y était de 37,2 TWh soit une augmentation de 6 % par rapport à 2015. (Source : LUKE)
Au total, la Finlande fait partie aujourd'hui des pays européens qui affichent les objectifs les plus élevés en termes de développement des énergies renouvelables.
En 2020, leur part devrait atteindre 32,9% dans la consommation électrique et 47,5 % pour le chauffage et la climatisation, contre respectivement 27% et 33 % pour la France. De plus, cette évolution se fait sans que les prix de l'électricité n'explosent. Les tarifs électriques industriel et domestique sont en effet parmi les plus faibles d'Europe. (Source : Institut Choisel)
Pour bénéficier du savoir-faire et des compétences de nos voisins finlandais, le CIBE et le Cabinet METROL propose donc une formation de 3 journées en Finlande.

Parution des données régionales de production et de consommation finale de l'énergie - MTES

Le Ministère de la transition écologique et solidaire a publié le 30 mars 2020 les données régionales de production et de consommation finale de l'énergietéléchargeables ici

Au niveau de la France métropolitaine, la production primaire d'énergies renouvelables thermiques à partir de bois-énergie représente 10997 ktep en 2018 (contre 9639 ktep en 2014) dont :

  • 6386 ktep en 2018 (contre 6071 ktep en 2014) pour le bois de chauffage des ménages ;
  • 1746 ktep en 2018 (contre 1637 ktep en 2014) pour le bois-énergie dans l'industrie ;
  • 813 ktep en 2018 (contre 567 ktep en 2014) pour le bois-énergie dans le collectif et tertiaire ;
  • 2052 ktep en 2018 (contre 1364 ktep en 2014) pour le bois-énergie dans les centrales électriques et/ou calogènes.

La consommation finale d'énergies provenant du bois-énergie (bois et sous produits du bois) représente 8945 ktep en 2018 (contre 8275 ktep en 2014) dont :

  • 1746 ktep en 2018 (contre 1637 ktep en 2014) dans l'industrie ;
  • 7199 ktep en 2018 (contre 6638 ktep en 2014) dans le résidentiel tertiaire hors charbon.

17-18 novembre 2020 - "ADOBOIS" - Formation sur le suivi des performances des installations au bois - CIBE/METROL

Environ 6000 chaufferies bois sont en service à ce jour sur le territoire national. Après la mise en service et l'inauguration, l'exploitation au quotidien s'organise. Qu'en est-il vraiment quant aux performances du système, tant au niveau de la combustion, que du traitement des rejets (fumées, cendres...), et de la qualité de la livraison de chaleur ? Comment mieux organiser l'exploitation et la maintenance d'une chaufferie bois, afin d'optimiser les performances, la qualité de l'énergie utile livrée au client, le bénéfice environnemental et la rentabilité globale du projet ?

Pour répondre à ces enjeux, le CIBE et le Cabinet METROL ont une formation dédiée depuis 2017 intitulée « ADOBOIS ». La prochaine session aura lieu les 17-18 novembre 2020 à Paris.

Elle s'adresse aux professionnels souhaitant acquérir ou parfaire une connaissance méthodologique et pratique de l'exploitation, de l'entretien et de la maintenance d'une chaufferie bois-énergie. ADOBOIS est une occasion unique de connaître les règles de l'art, de l'audit, du diagnostic et de l'optimisation d'une installation, tant sur les aspects techniques, que règlementaires, financiers, économiques et environnementaux.

Pour en savoir plus, téléchargez la présentation et bulletin d'inscription sur le site du cabinet METROL sur cette page.

8-10 décembre 2020 - Formation ENERBOIS co-organisée par le CIBE et METROL

Intitulée "ENERBOIS", cette formation sur trois journées, a été montée en partenariat avec le cabinet Métrol. Elles donnent l'occasion pour le CIBE et ses adhérents de transmettre leur expertise dans le domaine du montage de projets de chaufferies bois.

Déjà plus de 150 stagiaires ont bénéficié de cette formation et ont exprimé leur satisfaction. Forte de ce succès, l'aventure est renouvelée en 2020. Cette formation répond aux exigences formation à la qualification "Reconnu Garant de l'Environnement" ou RGE.

Les dates de la prochaine session sont les 8-10 décembre 2020.

La présentation, le programme pédagogique et le bulletin d'inscription de cette formation sont en téléchargement sur cette page du site internet du cabinet METROL.

Fonds Chaleur BCIAT - Edition 2020

Nouveauté 2020 : dans le contexte du plan de relance, le Gouvernement met en place un soutien ambitieux et volontariste à la décarbonation de l’industrie de 200M€ disponible dès 2020, et qui a vocation à être poursuivi et amplifié en 2021 et 2022 via un fonds dédié, le Fonds Décarbonation. Découvrez les dispositifs d’aides à l’investissement et au fonctionnement dans l'appel à projets ouvert ICI (clôture le 20 octobre à 15h).

Les grandes orientations et modalités d'application du Fonds Chaleur 2020 sont consultables ici.

L'ADEME a lancé le 23 janvier 2020, l'appel à projets national Biomasse Chaleur Industrie Agriculture Tertiaire (BCIAT) à consulter sur BCIAT 2020, dont la clôture a eu lieu le 10 septembre 2020.
L'annonce du résultat est prévue en janvier 2021.

En 2019, l'ADEME a soutenu neuf nouveaux projets via l'appel à projets « Biomasse Chaleur Industrie Agriculture et Tertiaire » (BCIAT). Découvrez-les ici.

Appel à projets national Biomasse Chaleur Industrie Agriculture Tertiaire (BCIAT) 
Date de clôture prévisionnelle du BCIAT 2021 : Mai 2021

Pollutec - report de l'édition physique / maintien d'une édition digitale

Report de l’édition physique de Pollutec sur la fin d’année 2021, du 5 au 8 octobre 2021.

Du 1er au 4 décembre 2020, une édition digitale de Pollutec avec du contenu et des rendez-vous d’affaires, gratuite et accessible pour les exposants et les visiteurs.

Créé en 1978, Pollutec est reconnu comme l'événement de référence des professionnels de l'environnement, une vitrine des solutions environnementales pour l'industrie, les villes et territoires, et un tremplin pour les innovations du marché et le développement à l'international.

En 2018, le salon a ainsi rassemblé sur 4 jours 70 000 participants dont 2 200 exposants. 10 000 visiteurs de Pollutec 2018 ont manifesté de l’intérêt pour le secteur Énergie & Efficacité énergétique qui accueillait 150 exposants, dont 1 village d’experts Biogaz, et a fait l’objet de 67 conférences.

Lien vers le site internet officiel : https://www.pollutec.com/

Pour la 29e édition du salon international des équipements, des technologies et des services de l'environnement, le CIBE a souhaité être présent dans le cadre de ses missions de sensibilisation au bois-énergie via :

  • 2 conférences
  • 1 "village bois-énergie" au sein de l'espace "énergie" avec de nouveaux exposants :

Positionnement du CIBE sur la nouvelle réglementation environnementale "RE 2020"

  • le 9 juin 2020, le CIBE avec 17 organisations interpelle le Premier ministre sur l'incohérence bâtiment/politique énergétique. Téléchargez le communiqué de presse ICI.
  • le 4 juin 2020, un communiqué de presse  co-signé par le CIBE, FNB, France Bois Forêt, Propellet, SER, SNPGB, Syndicat des chaudiéristes français biomasse a été établi pour mobiliser les pouvoirs publics sur le rôle clé du bois dans la décarbonisation des bâtiments neufs. Téléchargez le communiqué de presse ICI.
  • Début février, une rencontre avec le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire en la personne de Jack AZOULAY – Directeur de cabinet d'Emmanuelle WARGON – a eu lieu le mardi 4 février 2020. Ce rendez-vous s'est malheureusement soldé par une réponse négative du Gouvernement.
  • En janvier 2020 : Le CIBE a été interpelé par la démarche d'enquête publique ouverte par le MTES sur l’isolation et le chauffage des bâtiments et s'est impliqué aux côtés de 12 organisations professionnelles pour faire valoir son désaccord via un courrier cosigné à destination du Premier Ministre. Celui-ci dénonce notamment le coefficient de conversion entre énergie primaire et énergie finale de l'électricité ainsi que le facteur d'émission de CO2 de l'électricité utilisée pour le chauffage. La lettre envoyée au Premier Ministre est disponible ICI. La FEDENE, co-signataire du courrier, a publié sur son site un article explicitant cette démarche collective. La presse s'est fait l'écho de cette démarche :

REPORT - Journée technique CIBE "Conduits de fumées" prévue le 7 octobre à NIORT

Nous avions annoncé que le CIBE organisait une journée technique "Conception, entretien et contrôle des conduits de fumées de chaufferies bois: réglementation & bonnes pratiques" à Niort le 7 octobre prochain.

Nous sommes au regret de vous annoncer qu'en raison des restrictions dues à la crise sanitaire actuelle, nous devons reporter cet événement au 1er semestre 2021. Nous ne manquerons pas  de vous tenir informés dès qu'une nouvelle date aura été arrêtée.

Nous vous remercions pour les démarches de relais d'information que vous aviez déjà entreprises et qui nous sont précieuses, et sommes désolés de ce contretemps.

Vous souhaitant une bonne rentrée en cette période ardue, nous restons à votre écoute pour répondre à vos questions.

Indices du bois-énergie CEEB - Derniers résultats

page1image26760896

L'équipe du CEEB a publié les résultats de l’enquête trimestrielle sciages et bois énergie du 1er trimestre 2020.
Téléchargez les mercuriales trimestrielles sur cette page.

Mobilisation des acteurs de la filière bois-énergie pour préparer le plan de relance

Les institutionnels, le CIBE, ses adhérents et les acteurs de la filière bois-énergie se mobilisent pour que le bois énergie est sa place dans le plan de relance.

CIBE

Le CIBE a produit :

  • une note sur les impacts du COVID sur la filière bois-énergie (collectif et industriel), consultable ici, conclue sur la nécessité d’un plan de relance dans le cadre du Groupe de Travail interministériel bois-énergie.
  • une note technique de clarification sur le port du masque pour la protection contre le Covid-19 et les poussières de bois, consultable ici.

N'hésitez pas à nous faire part de vos difficultés de terrain afin que nous puissions les faire remonter au Ministère et au CSF (Comité Stratégique de Filière) Bois.

 

Mathieu Fleury, Président du CIBE, a été interviewé par Batijournal d'une part, pour évoquer la continuité d'activité des acteurs de la filière pendant la crise sanitaire (voir la vidéo ICI) et d'autre part, pour répertorier les enseignements tirés de cette crise (voir la vidéo ICI).

ADEME

"18 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) en France ont pour origine les activités industrielles. Décarboner l’industrie est une condition à l’atteinte des objectifs climatiques que la France s’est fixés."

Dans le contexte du plan de relance, le Gouvernement met en place un soutien ambitieux et volontariste à la décarbonation de l’industrie de 200 M€ disponible dès 2020, et qui a vocation à être poursuivi en 2021 et 2022.

Dans ce cadre, l’ADEME lance début septembre un appel à projets pour des installations de chaleur bas carbone à partir de biomasse ou de combustibles solides de récupération (CSR), dispositifs historiques de l’ADEME pour apporter des aides à l’investissement (clôture mi-octobre 2020).

Les projets permettant une décarbonation significative de la production de chaleur seront priorisés au titre du Plan de Relance et pourront bénéficier, dans certains cas, d’une aide complémentaire au fonctionnement. 3 webianires sont organisés le 16,18 et 25 septembre information et inscription ici.

Comité Stratégique de la Filière Bois

Le Comité Stratégique de la Filière (CSF) Bois met à disposition pour la filière le guide de plan de continuité d'activité (PCA) pour les entreprises de la filière bois et ameublementconsultable ici (version du 6 avril 2020).
En réponse à la demande du CNI,  le CSF Bois a animé une réflexion des fédérations professionnelles sur les conditions d’une reprise immédiate d’activité, sur la relance économique et sur la proposition de mesures sectorielles favorisant cette relance. Voici la note résumée pour les décideurs de la filière bois consultable ici  (version du 17 avril 2020).

AMORCE

AMORCE a rédigé une contribution au plan de relance en faveur de la transition écologique des territoires, consultable ici.
Les propositions concernant le bois-énergie sont les suivantes :

  • Lancer un grand plan de relance des réseaux de chaleur et de froid permettant le déclenchement de nouveaux projets et l’atteinte des objectifs pour 2030
  • Fixer l’enveloppe du Fonds chaleur à 500 millions d’euros jusqu’en 2025

FEDENE

Dans le cadre du plan de relance, la FEDENE rassemble dans un document onze propositions autour des réseaux de chaleur et de froid, de la rénovation énergétique des bâtiments et du Facility Management.

5 fiches présentent des démarches pour le développement des réseaux de chaleur et de froid, portées par le SNCU.
Elles sont consultables ici

FNB

Dans le cadre du plan de relance, la FNB a fait des propositions en 5 axes pour accompagner la filière forêt bois française, consultables ici :

  1. Economie locale
  2. Activité sécurisée
  3. Financement
  4. Emploi - Formation
  5. Changement climatique

FNCCR

La FNCCR a réalisé deux notes d'information compilant quelques éléments centraux sur la continuité des services publics de la chaleur en période d'épidémie, concernant la livraison du combustible bois, le développement d’un plan de continuité de service, les conseils d’organisation du travail et les suspensions éventuelles de factures (d’une part pour ceux qui livrent des particuliers, d’autre part pour ceux qui livrent des entreprises de type TPE/PME), Note "Réseaux de chaleur : continuité d'activité et déplacements" ici et Note "Lettre d'infos sur les premiers retours de l'enquête" ici.

SER 

Le SER a rédigé des propositions pour les énergies renouvelables dans le cadre du plan de relance économique, consultable ici.

8 mesures sont proposées pour le bois énergie :

  1. Mettre en place un groupe de travail ministériel sur le bois-énergie
  2. Relancer un appel d'offres CRE pour la cogénération biomasse
  3. Simplifier le dispositif pour le bois domestique avec un montant unique
  4. Elargir le coup de pouce chauffage CEE
  5. Appliquer un taux de TVA réduit à 5,5% sur les biocombustibles performants
  6. Mettre en oeuvre un dispositif venant compenser le différentiel de coût
  7. Accentuer la part du bois d'origine française dans la construction
  8. Equipements de séchage de la biomasse éligibles au Fonds chaleur

Rappels des mesures gouvernementales

Face à l’épidémie du Coronavirus Covid-19, le gouvernement est en solidarité totale avec les entreprises et leurs salariés, et continuera d'être pleinement mobilisé dans les jours et les semaines à venir. Brun

o Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, ont reçu, à plusieurs reprises, les acteurs économiques nationaux ainsi que les partenaires sociaux sur l’impact du Coronavirus Covid-19 sur l’activité économique. Une cellule de continuité économique a été activée pour mieux gérer l’impact sur l’économie à travers une prise quotidienne de décisions.
Pour en savoir plus sur les mesures gouvernementales, consultez :

Le 3 mai 2020 le Ministère du Travail a publié un protocole national de déconfinement pour les entreprises, téléchargeable ici sur son site internet.

SSD des emballages en bois - Offre ECO-BOIS

Compte tenu de l'enjeu et la nécessité d'une mise en œuvre très rapide du dispositif de sortie de statut de déchet afin d'assurer la continuité de l'usage des broyats d'emballage en bois comme combustible, le CIBE, la FEDENE, la FEDEREC, la FNB et le SER‐FBE ont décidé de poursuivre leur action afin d'assurer un accompagnement aux producteurs de combustibles bois.

Un travail important a donc été réalisé pour mettre en place une offre de services nécessaires à la mise en œuvre harmonieuse et efficace du dispositif. Il permet à tous les opérateurs, ceux de petite taille comme ceux appartenant à de grandes structures (les non adhérents pouvant en bénéficier à des tarifs différents), de rapidement adapter leur organisation et obtenir la certification requise au titre de l'arrêté du 29 juillet 2014.

Les prestations proposées par ECO-BOIS sont les suivantes :

  • La mise à disposition d'un référentiel (mode opératoire) spécifique à la SSD emballages en bois et reconnu pour être conforme aux instructions de l'arrêté ministériel en ce qui concerne l'Assurance Qualité
  • Un kit d'outils SSD Bois à destination des plates-formes composé de fiches explicatives et de modèles de procédures à mettre en place
  • L'acquisition et le contrôle de la certification auprès d'organismes certificateurs accrédités COFRAC, retenus par Eco-Bois-Emballage à l'issue d'un appel d'offres
  • Un forum de discussion pour traiter le partage de l'information et les cas particuliers (plus de quatre-vingt opérateurs y sont déjà inscrits)

Pour consulter et télécharger la liste et la cartographie actualisées des entreprises certifiées SELON LE REFERENTIEL ECO-BOIS/SSD Bois/01, la présentation de l'actualité d'ECO-BOIS, le détail des prestations , un formulaire de commande et la Foire aux questions (nouveauté septembre 2019), cliquez ici.

 

17 novembre 2020 - Grenoble - L'innovation collaborative au service du développement des filières ENR - Tenerrdis

Tenerrdis organise un événement intitulé : "L'INNOVATION COLLABORATIVE AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT DES FILIÈRES ENR" qui se déroulera à GRENOBLE INP-ENSE3 le 17 novembre 2020.

TEMPS FORTS : 

  • 9h00 - 12h00 : session plénière avec l’intervention de Florence Lambert (état du marché, chiffres clés, perspectives, dispositifs de développement des filières EnR)
  • 13h00 - 14h30 : rendez-vous BtoB
  • 14h45 - 16h15 : 3 ateliers thématiques (données pour le fonctionnement et maintenance des moyens de production, nouveaux matériaux, réduction des impacts environnementaux)

Pour plus d'informations sur cet évènement et vous inscrire : rendez-vous ici.

Publication de la norme sur les classes et spécifications des plaquettes et broyats de bois à usage industriel

Le travail commun du CIBE, de RAGT Énergie et de FIBOIS 07.26 au sein de la commission ISO sur l'évolution de la norme 17225 sur les biocombustibles solides a permis d'aboutir à une norme adaptée à tous les biocombustibles y compris alternatifs, qui permettra de mieux connaitre et de mieux caractériser nos gisements de combustibles disponibles.

Après plus de 4 ans de concertation, en mars 2020 a été publiée la norme ISO/TS 17225-9:2020 sur les classes et spécifications des plaquettes et broyats de bois à usage industriel qui prend en compte les aspects suivants : 

  • une unique norme contenant l'ensemble des classes de granulométrie
  • ajout d'un critère sur les fines pour les produits criblés
  • simplification de la classification des plaquettes industrielles

La norme en anglais est disponible au format PDF sur le site de l'ISO.

 

Quel est l'impact économique du développement des énergies renouvelables prévu par la Programmation pluriannuelle de l'énergie ?

Le SER et EY présentent une étude complète sur la contribution des énergies renouvelables à l'économie de la France et de ses territoires.

Quatre indicateurs (création d’emplois, création de valeur ajoutée, retombées fiscales et impact sur la facture énergétique) ont été étudiés et leur évolution sur l’ensemble de la période de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), véritable feuille de route énergétique de la France pour les dix prochaines années, a été modélisée.

Cette étude propose également deux scénarios alternatifs à la PPE ; l’un à partir d’objectifs renouvelables plus ambitieux et l’autre afin de mesurer l’impact d’une politique industrielle encore plus affirmée en matière d’énergies renouvelables.

Télécharger le rapport complet

Optimisation des chaudières bois : le site Optiwood

Le projet européen OPTIWOOD - actuellement en cours - vise l'amélioration de l'efficacité des chaudières bois, vous trouverez toutes les informations pour y parvenir sur le nouveau site internet https://optiwood.org/fr/ :

  • des retours d'expérience du suivi de fonctionnement de chaufferies bois,
  • une boîte à outils pour les gestionnaires et les opérateurs de chaufferies bois,
  • des fiche analyse combustible, fiche de relevés quotidiens, points de maintenance,
  • etc.

OPTIWOOD est un projet soutenu par le programme Interreg France Manche Angleterre dont AILE est partenaire et coordinateur.

Seuils des marchés publics - Opportunités pour dynamiser son réseau de chaleur - FNCCR

Entré en vigueur au 1er avril 2019, le code de la commande publique régit l’ensemble des marchés que peuvent passer les collectivités. Ce code a élevé le seuil portant l’obligation de publicité pour des marchés de 25 à 40 k€.

La FNCCR a publié un guide synthétique visant à donner les clefs pour profiter au mieux de cette facilité pour dynamiser votre réseau de chaleurLe guide contient un certain nombre d’exemples concrets visant à imager ce qu’il est possible de faire plus aisément.
Pour en savoir plus téléchargez le guide ici.

Transition énergétique - Le bois-énergie absent du débat et pourtant la 1ère des EnR de France

Pour répondre à la question de la transition énergétique, le bois-énergie est le grand absent du débat public et étrangement ignoré, avec la méthanisation des déchets organiques, par les O.N.G et les grands médias. Le bois-énergie est pourtant la première des énergies renouvelables de France !

Pour en savoir plus, consultez l'argumentaire de Serge DEFAYE, Président d’honneur du CIBE & Chef de projets chez Débat - Best Energies, dans un article du magazine Bioénergie International ici.

Outil "TETE" : chiffrer les emplois de la transition écologique dans les territoires

TETE est un outil qui permet d’effectuer une estimation des emplois créés à travers des politiques de transition écologique à l’échelle d’un territoire pour chaque année d’ici à 2050. Il a été réalisé par le Réseau Action Climat et l'Ademe. 

Pour en savoir plus.

Notre-Dame de Paris : l’Interprofession nationale France Bois Forêt coordonnera la mise à disposition des chênes de France pour la reconstruction de sa charpente à l’identique

Le 9 juillet 2020, le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé qu’il fallait reconstruire la cathédrale Notre-Dame de Paris « à l’identique », après une réunion de la Commission nationale du patrimoine et de l’architecture (CNPA) réunissant élus, experts et architectes du chantier.

Une décision que l’Interprofession nationale France Bois Forêt salue et promeut depuis l’incendie qui a ravagé Notre-Dame. Aujourd’hui, France Bois Forêt confirme sa volonté de fournir la ressource en bois nécessaire à la reconstruction de la charpente appelée « la forêt ». Pour relever le défi que représente la restauration de Notre-Dame de Paris, tous les opérateurs de la filière ont choisi de mettre leurs savoir-faire et leur énergie au service de ce chantier.

La forêt métropolitaine française couvre 17 millions d’hectares, dont 4 millions d’hectares de chêne représentant ainsi 250 millions de m3 de bois d’œuvre sur pied. Elle peut donc fournir sans aucune difficulté les quelques 2 000 m3 nécessaires pour la reconstruction complète de la charpente de Notre-Dame de Paris.

En décidant de reconstruire Notre-Dame à l’identique, le Président de la République fait également un choix écologique. Le chêne est, comme toutes les essences, renouvelable et disponible sur la majorité du territoire français. C’est reconnaître tous les savoir-faire de nos forestiers, de nos entreprises et de nos compagnons qui façonnent et modèlent ce matériau depuis toujours. Ce chantier de reconstruction sera ouvert au public.

Lire le Communiqué de presse de France Bois Forêt du 10 juillet 2020

Juillet 2020 - Publication des textes relatifs à l'inspection, à l'entretien et au contrôle des chaudières

Afin de transposer les articles 14 et 15 de la directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments qui a été révisée en 2018 le ministère a publié :

Le CIBE - à travers un GT dédié de la commission REX - a suivi les travaux dans le cadre de cette transposition, ce qui a amené à des évolutions pour les chaudières qui utilisent de la biomasse, notamment :

  • Application du "Paragraphe 1 : Rendements minimaux et équipement" de la sous-section 2 de la section 2 du chapitre 4 du titre 2 du livre 2 du code de l’environnement aux chaudières d'une puissance nominale supérieure à 400 kW et inférieure à 20 MW, alimentées par un combustible solide
    • Ajout d'un rendement minimum de 80 % pour les chaudières biomasse
  • Application de la partie 1 de l'annexe de l'arrêté du 2 octobre 2009 relatif au contrôle des chaudières dont la puissance nominale est supérieure à 400 kilowatts et inférieure à 20 mégawatts
    • Ajout d'une allure spécifique comprise entre 50% et 100% de la puissance nominale pour les chaudières biomasse lors du contrôle périodique de l'efficacité énergétique de la chaudière par un organisme accrédité 
    • Ajout d'une méthode de calcul spécifique pour les pertes par les fumées pour les chaudières biomasse lors du contrôle périodique de l'efficacité énergétique de la chaudière par un organisme accrédité

France Bois Forêt - Banderole "Un jour, cet arbre se transformera"

France Bois Forêt et son groupe de travail "Récolte et gestion durable" présentent une banderole spécialement créée pour informer le grand public des multiples usages du matériau bois à partir d'un arbre feuillu ou résineux et intitulée "Un jour, cet arbre se transformera". Il s'agit d'expliquer avec pédagogie la transformation de l'arbre en matériau bois, les différentes étapes de chantiers forestiers et les travaux sylvicoles.

Cette banderole, sur laquelle il sera possible d'apposer en bas à droite le logo d'une Fédération, d'un groupement forestier, d'une société exploitante de la forêt ou de tout autre établissement intéressé, est prévue pour un usage extérieur sur les chemins de randonnées, de promenades, les chantiers forestiers, les sites de travaux sylvicoles, les écoles... France Bois Forêt proposera prochainement les modalités de commandes de cette banderole : n'hésitez pas pas à les contacter.

C'est le début d'une série qui apportera des messages complémentaires sur d'autres essences et d'autres aspects de la sylviculture.

En savoir plus et télécharger la banderole

FCBA - Parution du Memento 2020

Le Mémento, rédigé par une équipe de spécialistes au service de la filière Forêt-Bois, est le document de référence des données publiques concernant les secteurs forêt bois papier ameublement, basé sur des données fiables et de sources connues.  Il s’emploie, à fournir et assurer la cohérence des données publiées et le cas échéant fournir les clefs de lecture.

La révision de la Stratégie Nationale Bas Carbone, publiée en avril 2020, propose l’objectif ambitieux de neutralité carbone à 2050. Elle indique entre autre que la gestion forestière doit s’orienter vers le développement de la forêt et celui des marchés du bois, pour maximiser les effets positifs pour le climat.

L’empreinte carbone, le stockage de carbone et l’utilisation de matériaux renouvelables comme critères de développement en construction devraient être ainsi des accélérateurs de l’utilisation du bois. La filière progresse aussi dans la mise en place d’outils d’analyse économique et de prospective, de prévision des besoins et d’optimisation des approvisionnements.

Parmi les grands projets auxquels FCBA contribue, la Veille Économique Mutualisée a déjà ainsi permis de confirmer que la filière Forêt-Bois occupe une place importante dans l’économie française.

Accéder au Memento 2020

Données de consommations d'énergie 2018 mises en ligne

Données locales (mises en ligne mai 2020) :

Des données relatives aux consommations annuelles d’électricité et de gaz, aux livraisons de chaleur ainsi qu'aux ventes de carburants et de combustibles sont ici mises à disposition, notamment pour faciliter la planification des actions locales sur le climat, l'air et l'énergie. Elles sont utiles en particulier pour suivre la consommation énergétique par source d'énergie d'un territoire et modéliser les émissions de gaz à effet de serre ou de polluants atmosphériques.
Ces jeux sont les données les plus fines qu'il est possible de mettre à disposition du public dans le respect de la réglementation sur la protection des données personnelles et commercialement sensibles.

Pour accéder à ces données, cliquez ici.

Données régionales (mises en ligne mars 2020) :

Retrouvez l'essentiel des données disponibles sur l'énergie dans les régions de la France métropolitaine, qu'il s'agisse de production ou de consommation finale.
La nouvelle version intègre les données de consommation finale d’énergie par région en 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018 après application des règles du secret statistique.

Pour accéder à ces données, cliquez ici.

Certificats d'économies d'énergie - 2 nouvelles fiches pour chaudière biomasse collective

Les propriétaires ou gestionnaires de bâtiments tertiaires remplaçant leurs équipements de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire au charbon, au fioul ou au gaz autres qu’à condensation au profit lorsqu’il est possible, d’un raccordement à un réseau de chaleur alimenté majoritairement par des énergies renouvelables ou de récupération ou, à défaut, en cas d’impossibilité technique ou économique du raccordement, de la mise en place d’équipements de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire ne consommant ni charbon ni fioul disposent à présent de 2 nouvelles fiches d’opérations standardisées "Chaudière biomasse collective", applicables dès le 20 mai 2020.

Pour en savoir plus sur le coup de pouce "Chauffage des bâtiments tertiaires", consultez la page du Ministère ici.

Avril 2020 – Publication du décret relatif à la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE)

Le décret relatif à la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) portant sur la période 2019-2028 a été publié au Journal Officiel le 23 avril 2020.
Vous trouverez l'ensemble des documents : décret, PPE, synthèse de la PPE, synthèse des avis du public... sur le site du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

Pour la biomasse les objectifs de développement de la production de chaleur renouvelable et de récupération en France métropolitaine sont de 145 TWh en 2023 et entre 157 TWh et 169 TWh en 2028.

En lien avec la PPE, nous rappelons les documents suivants :

Avril 2020 - Audition du CIBE par la députée Mme Anne-Laure CATTELOT

Le CIBE a été auditionné le 21 avril 2020 par la députée Anne-Laure CATTELOT, dans le cadre de sa mission sur les enjeux liés à la forêt et les modalités d'incitation à l'adaptation des forêts au changement climatique.
Lors de cet entretien le CIBE a partagé la réflexion des professionnels de la filière bois-énergie pour le développement de celle-ci  :

  • Le bois-énergie porte 50% des objectifs de développement de la chaleur renouvelable
  • Le bois-énergie a une place indispensable dans l’équilibre économique très précaire de nos forêts
  • Le bois-énergie est primordial pour le développement des territoires
  • La qualité de l’air est un enjeu majeur du développement du bois-énergie.

La note de synthèse est consultable ici.

Assemblée Générale du CIBE 2020 en visioconférence

En raison de la situation actuelle, l'Assemblée Générale du CIBE s'est déroulée cette année en visioconférence et a été suivie d'un moment d'interventions et d'échanges avec des partenaires de la filière.

Cette visioconférence s'est tenue le jeudi 18 juin 2020 de 9h30 à 12h00 :

  • 9h30 - 10h30 : Assemblée Générale du CIBE
  • 10h30 - 12h00 : "Regards croisés sur la filière avec nos partenaires" : Michel DRUILHE, Président de France Bois Forêt, et Émilie MACHEFAUX, Responsable adjointe du service Forêt Alimentation et Bioéconomie de l'ADEME

Procès verbal en cours de finalisation

Le Rapport d'activité 2019 et le support de l'A.G. sont disponibles ICI.

6-9 juillet : Le CIBE à EUBCE en virtuel

.

Le CIBE sera présent à la Conférence Européenne sur la biomasse et exposition (EUBCE) ; initialement prévue à Marseille du 27 au 30 avril, elle se déroulera finalement en virtuel du 6 au 9 juillet 2020.

Pour en savoir plus sur cet évènement, consultez le site dédié ICI.

vendredi 25 septembre 20
  • CLER/Commune de Mené (22) - 10ème Rencontres nationales "Energies et territoires ruraux"

mardi 29 septembre 20
jeudi 08 octobre 20
vendredi 09 octobre 20
mardi 27 octobre 20
  • ATLANBOIS - CRAON (53) - Formation "Conduite de chaufferie bois en collectivités"